our-solutions

La sécurité des données des cartes de crédit a toujours été au cœur des préoccupations dans le domaine du paiement. L’EMV (Europay/MasterCard/Visa) a vu le jour il y a plus de vingt ans dans le but de mettre en place une norme mondiale pour les cartes de crédit et de débit à puce.

L’un des principaux objectifs étant de réduire la fraude et la contrefaçon de cartes. Depuis, l’Europe a connu un fort taux d’adoption de cette norme ; 99,9 % des terminaux de paiement sont équipés en Europe de l’Ouest. L’EMV s’étend maintenant au reste du monde pour cette même raison : la fraude.

Ils rejoignent l’EMV

Deux gros pays, l’Australie et les États-Unis, sont en route vers l’adoption de l’EMV depuis plusieurs années. En Australie, les dates de passage à l’EMV pour les terminaux de paiement n’ont cessé de changer au fil des ans mais en avril 2014, tous les terminaux étaient censés satisfaire aux exigences EMV. La date butoir pour les États-Unis est octobre 2015, date à laquelle les commerçants seront responsables des failles de sécurité de leurs terminaux de paiement s’ils ne respectent pas les normes EMV actualisées.
En 2014, deux des plus gros détaillants des États-Unis, Home Depot et Target, ont été victimes de failles de sécurité, montrant bien la nécessité de s’orienter vers une plateforme plus sécurisée.

L’EMV suscite bien des questions :
– Parle-t-on de puce et de PIN ?
– Est-ce seulement une puce ?
– Qu’en est-il du paiement sans contact ?

En Australie, les règles varient selon le montant de la transaction. Les valeurs des transactions en-dessous de 50 AUD, comme celles du stationnement en général, ne nécessitent pas de code PIN. L’EMV avec et sans contact est obligatoire dans l’industrie du stationnement. Aux États-Unis, les règles restent encore à définir mais d’après ce que nous pouvons entendre actuellement, le code PIN ne serait pas un prérequis, du moins au début de la transition vers l’EMV.

Parkeon prêt pour une expansion mondiale vers l’EMV ?

En 2006 , Parkeon est devenu le premier fabricant de distributeurs automatisés à offrir des équipements de stationnement acceptant le paiement EMV en Europe. Aujourd’hui, plus de 30 000 horodateurs Parkeon multi-espaces acceptent le paiement EMV.
Fort de son expérience en EMV, Parkeon est récemment devenu le premier fournisseur de parkings de voirie à installer l’EMV en Australie.
Tandis que le marché américain se prépare à accueillir l’EMV, Parkeon a déjà une solution. Ayant mis en place des transitions vers l’EMV avec succès autour du monde, Parkeon est sans aucun doute prêt pour les plateformes et lecteurs EMV. Les exigences techniques aux États-Unis ne sont pas encore totalement définies. Parkeon travaille dur pour que ses clients puissent utiliser le lecteur de carte de Parkeon actuellement installé sur nos horodateurs aux États-Unis.

Les municipalités, établissements scolaires et opérateurs de stationnement privés ont l’assurance d’avoir un partenaire de choix avec Parkeon pour le déploiement du paiement électronique, grâce à son expérience dans 55 pays où sont déjà installés ses équipements. En 2014, Parkeon a traité environ 170 millions de transactions par cartes de crédit/débit. L’entreprise développe des applications de paiement pour l’avenir et construit des plateformes qui pourront être utilisées partout dans le monde pour garantir la satisfaction de la demande du marché mondial, quel qu’il soit.