photo-rue

Ecologiques et sûrs, les horodateurs Strada déployés par Parkeon à Mexico permettent aussi d’endiguer un problème local très spécifique : la mafia des rues.

Avec près de 20 millions d’habitants et 6 millions de véhicules, l’agglomération de Mexico est la troisième mégalopole au monde. Son explosion démographique soudaine a généré différents problèmes (pollution, insécurité) et souligné les insuffisances de ses infrastructures.

Conscients de ces fragilités, les pouvoirs publics locaux ont construit des parkings, optimisé les transports publics, créé des systèmes de vélos en libre-service, bref, œuvré pour améliorer la vie des riverains. Malgré ces initiatives, le stationnement restait anarchique et demeurait sous l’emprise de mafias des rues, les franeleros.

La Ville de Mexico s’est donc trouvée confrontée à des enjeux spécifiques et a dû adopter des solutions pour, tout à la fois, organiser son trafic automobile, le réguler, mais aussi le sécuriser.

La solution Parkeon

Pour y parvenir, Parkeon a recommandé l’utilisation d’horodateurs Strada. Hautement sécurisés, alimentés par énergie solaire, ils restent connectés en permanence à un système de gestion central capable de faire un état précis de leur activité.

Si, pour l’heure, ces appareils n’acceptent que le paiement par pièces, un élargissement des modes de règlement (par cartes privative et bancaire) est d’ores et déjà prévu.

Les bénéfices

La régulation du stationnement a eu un effet dissuasif sur l’utilisation des véhicules individuels au profit des transports en commun. La circulation s’en trouve de fait fluidifiée et le stationnement plus facile. Et comme les quartiers où ils sont implantés regorgent de boutiques et de restaurants, ces équipements participent directement au dynamisme économique.

Le racket sauvage a également disparu des rues, à tel point que les autorités locales analysent la possibilité d’étendre le programme à d’autres quartiers de la ville. Moins de véhicules dans le centre historique, c’est aussi moins de pollution pour le bien-être des résidents et pour la protection de l’environnement.

En outre, tous les revenus générés par le stationnement payant serviront à financer de nouveaux projets d’infrastructures dans la ville.

  • 440 terminaux Strada Rapide sont désormais implantés dans le quartier de Polanco, au cœur de la ville. Ils viennent renforcer les 140 terminaux installés dans la zone de Juarez en 2011