photo-rue

Le parti pris de Milan d’encourager l’utilisation des transports en commun ne doit rien au hasard : la ville entendait limiter la congestion automobile et contenir la pollution atmosphérique. Par son expertise, Parkeon a répondu aux besoins de la ville en proposant des solutions évolutives permettant d’allier la problématique du parking à celle du transport sur un mobilier existant.

Capitale de la Lombardie et plus grande aire urbaine d’Italie (plus de 7 millions d’habitants incluant son agglomération), Milan est considérée comme le cœur économique du pays.

Equipée depuis 2001 de 500 horodateurs Strada de Parkeon, la ville a souhaité y associer divers nouveaux services pour faciliter la mobilité des citadins et réduire les flux de véhicules motorisés en favorisant l’usage des transports collectifs.

 

La solution Parkeon

En partenariat avec l’opérateur ATM Milan, Parkeon a privilégié l’optimisation du mobilier existant en développant une fonction de vente et de recharge de titres de transport sans contact sur les horodateurs.

Le service gère la communication en ligne avec les serveurs back-office de la société de transport pour la tarification et assure l’encodage de la carte sans contact de l’usager.

D’autres fonctionnalités comme l’acquittement des amendes de stationnement, du péage urbain exercé au cœur de la ville, ou le renouvellement des abonnements de parking destinés aux résidents, sont venues enrichir les possibilités des terminaux. Les modes de paiement sont multiples, comme la carte bancaire, avec ou sans contact.

Les bénéfices

La réponse apportée par Parkeon aux besoins de la ville de Milan multiplie les bénéfices pour l’ensemble des acteurs concernés. Les usagers gagnent en praticité, en confort et en temps. De son coté, l’opérateur baisse ses coûts de fonctionnement.

L’« horodateur » multiservices, un double avantage :

  • un point d’accès unique disponible en tous lieux, par tous et à tout moment,
  • l’optimisation d’une infrastructure existante.

Une plateforme multimodale, un service optimisé

L’arrêt de la vente à bord au profit d’automates de paiement à quai (ré-emploi des horodateurs existants ou ajout de nouvelles machines aux arrêts de bus), a également permis de répondre à deux enjeux majeurs : la sécurité des conducteurs ne manipulant plus d’argent et la fluidification des transports par la suppression des arrêts prolongés en station.

  • « L’horodateur comme plateforme multimodale et multiservices, un véritable levier d’une politique environnementale engagée »